A vif ! Un chef sous pression…

C’est finalement le titre québécois : « Brûlé : un chef sous pression » qui résume le mieux le film de John Wells > « A Vif ! » pour nous Français (Titre original « Burnt », sorti en 2015). J’ai hésité lors de la sortie du film, laissant finalement passer l’occasion face à une critique pas très optimiste (mémo pour plus tard : ne pas toujours se fier aux critiques). Cependant, depuis quelques mois, beaucoup de mes amis chefs ont publié sur Facebook leur enthousiasme après l’avoir vu. La bonne nouvelle, c’est que le DVD vient de sortir et que j’ai pu à mon tour me faire une idée.

A vif ! c’est tout d’abord un casting détonnant : Bradley Cooper, Omar Sy, Sienna Miller, Emma Thompson, Daniel Brühl, Uma Thurman, Alicia Vikander, Riccardo Scamarcio.
Bradley Cooper campe Adam Jones, un chef reconnu jadis pour ses prouesses et sa gueule d’ange, mais surtout connu pour ses déboires, son agressivité et son penchant pour l’alcool et la drogue.

Après s’être mis au vert pour se faire oublier et se reconstruire, Adam Jones tente un come back sur le devant de la scène pour décrocher le graal Michelin. Le décor, c’est Londres, nouveau ring pour chefs qui ont soif de gloire et d’étoiles, et surtout une vraie cuisine dans laquelle on passera une grande partie du film.

Tout est hyper réaliste. Les acteurs en cuisine ont été coachés par des étoilés (entre autres Marcus Wareing – restaurant ‘Marcus’ 2 étoiles Michelin à Londres), et ce sont vraiment leurs mains qui sont filmées, sans doublure. Les commis du film sont en fait ‘dans la vraie vie’, chefs ou sous-chefs de restaurants étoilés, et ce sont eux qui, pendant le tournage, ont cuisiné en direct les plats qui sortent. La cuisine est contemporaine. Oubliées les cuissons tradi, aujourd’hui, c’est la basse température sinon rien. Les assiettes sont impeccables et on a envie de tout goûter !

On pense beaucoup à la série française « Chef » diffusée sur France 2 avec l’excellent Clovis Cornillac, dont on espère une deuxième saison. La trame est très proche. Le chef est cramé, il traine beaucoup de casseroles pas nettes, il brûle d’une colère interne et d’un désir de revanche.
Adam Jones est un chef comme il en existe beaucoup, piqué au vif quand on le critique, shooté aux nouveaux goûts et aux sensations fortes. Pour ça, Londres est une plateforme fantastique avec les food trucks et la cuisine du monde entier.

Alors oui, le scénario ne foisonne pas d’idées ni de grands rebondissements, mais l’objectif de John Wells n’était certainement pas de présenter un blockbuster. En plus, il nous épargne un happy end guimauve qu’on aurait pu craindre.  N’oublions pas que ce réalisateur est à l’origine de ‘The Company Men‘ et de ‘Un été à Osage County‘, tous deux avec un focus très fort sur la psychologie et les rapports humains. Ici, John Wells concentre son objectif sur le stress et la pression électrique de la vie dans une cuisine gastro. En cela le film remplit son contrat.

Alors, en attendant la prochaine diffusion de Ratatouille, sur M6, dimanche 27 mars 2016, les fondus de cuisine ont un programme tout trouvé…

Et vous, qu’avez-vous pensé de « A vif ! » ?

A vif - Crédit photo The Weinstein Company

Crédit photo – The Weinstein Company

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *