Bûche chocolat aux noisettes

Voici une recette de bûche chocolat aux noisettes qui devrait mettre tout le monde d’accord, car elle est très facile à préparer soi-même et ne nécessite pas beaucoup d’ingrédients ni d’équipement spécifique.

Je l’ai trouvée en surfant sur Internet, dans les pages du magazine ELLE en ligne. Elle est signée Cyril Lignac et ce qui a attiré mon attention, c’est la base de biscuit roulé qui, selon moi, est la méthode la plus simple et rapide pour réaliser soi-même une bûche pour les fêtes de fin d’année. Pas besoin de gouttière à bûche ni d’aucun autre moule. Un fouet, une plaque de cuisson, une spatule et le tour est joué.

Le résultat est évidemment « gourmand-croquant » comme le dirait le chef cathodique, puisque la bûche est garnie de pâte à tartiner et recouverte d’une couverture à base de chocolat au lait et de brisures de noisettes torréfiées. Autrement dit, un régal ultrarégressif assuré !

Pour un résultat optimal, il est conseillé de préparer cette bûche la veille.

BÛCHE CHOCOLAT AUX NOISETTES

Ingrédients pour 6 personnes

  • 225 g de chocolat au lait à pâtisser
  • 220 g de pâte à tartiner aux noisettes
  • 220 g de sucre en poudre (que vous répartissez en 2 pesées, dans 2 bols séparés : 85 g + 135 g)
  • 3 œufs entiers + 2 jaunes* (pour le ruban)
  • 6 blancs d’œufs* (à monter en neige)
  • 85 g de farine
  • 50 g de noisettes entières
  • 2 cl d’huile de tournesol
  • 5 g de beurre (facultatif si vous utilisez un tapis en silicone pour le biscuit roulé)

(*) Soit, au total, 5 œufs entiers + 4 blancs pour la recette

La préparation :

Commencez par préchauffer votre four à 210 °C (th. 7) et par chemiser une plaque de cuisson avec un tapis de silicone pour biscuit roulé ou, à défaut, avec une grande feuille de papier sulfurisé que vous beurrez au pinceau.

Quand le four est chaud, étalez les noisettes dans un plat allant au four et enfournez-les 5 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien odorantes et dorées à cœur (attention à bien surveiller cette opération, car selon les fours elle peut être plus ou moins rapide et les noisettes peuvent vite brûler et devenir trop fortes et amères). Retirez-les du four et laissez refroidir.

Montez les blancs d’œufs en neige, dans la cuve d’un robot pâtissier muni du fouet ou dans un grand saladier avec un fouet électrique. Quand le mélange commence à mousser légèrement, ajoutez petit à petit 85 g de sucre et fouettez jusqu’à obtenir des blancs ferme qui font le bec d’oiseau.

Dans un saladier, mettez les 135 g de sucre, puis ajoutez les jaunes et les 3 œufs entiers. Montez le tout au batteur électrique (ou au fouet à main pour travailler vos biceps) jusqu’à obtenir une belle texture homogène avec une pâte qui fait le ruban quand vous soulevez votre fouet et que la pâte retombe dans le bol. (Pas de visuel pour cette étape… j’ai loupé ma photo… mais comme je vais refaire cette bûche dans les prochains jours, c’est promis, j’actualiserai alors ce post !) Ajoutez ensuite la farine, à l’aide d’une maryse.

Incorporez délicatement les blancs en neige dans le dernier appareil, en utilisant une maryse et en rabattant doucement le mélange de bas en haut (pour ne pas casser la texture aérienne des blancs). Vous obtenez un mélange onctueux et mousseux, comme un nuage !

Étalez la préparation sur la plaque et lissez la surface avec une spatule. Enfournez pour 6 à 7 min. Le biscuit doit être doré en surface, très souple sous le doigt et pouvoir se décoller de la plaque. Sortez-le du four. Laissez reposer une minute.

Pendant ce temps, passez un torchon propre sous l’eau du robinet et essorez-le fortement. Étalez-le ensuite sur le biscuit et décollez délicatement le biscuit en l’enroulant dans le torchon humide. Gardez le biscuit ainsi roulé en « saucisson » sur votre plan de travail et réservez-le.

Ôtez les peaux des noisettes (celle-ci devrait facilement se décoller et ce n’est pas grave s’il en reste un peu). Étalez les noisettes sur une planche à découper et hachez-les grossièrement au couteau.

Placez la pâte aux noisettes dans une petite casserole d’eau (l’eau doit arriver au milieu du pot). Mettez à chauffer doucement. L’eau n’a pas besoin de bouillir, juste de chauffer et détendre la pâte pour la rendre plus facile à étaler.

J’ai utilisé une pâte très dense (sans huile de palme), cette étape était donc nécessaire. Si vous utilisez certaines pâtes industrielles très riches en matières grasses (dont une très célèbre dont je tairait le nom), il se peut que vous n’ayez pas besoin de faire chauffer la pâte à tartiner.

Le montage :

Tapissez une plaque (ou planche à découper) qui rentre dans votre réfrigérateur avec une feuille propre de papier sulfurisé. Déroulez précautionneusement le biscuit sur cette plaque. Ensuite, étalez la pâte à tartiner sur toute la surface, en vous aidant d’une petite spatule ou du dos d’une cuillère à soupe.

Enroulez délicatement le biscuit en serrant bien. Retournez-le pour que la pliure se retrouve cachée en-dessous, puis parez les bords en coupant avec un couteau pour obtenir des extrémités bien nettes. Réservez au frais.

Cassez le chocolat au lait dans un cul-de-poule et placez ce dernier sur une casserole d’eau. Faites fondre le chocolat au bain-marie. Quand ce dernier a totalement fondu, ajoutez la mesure d’huile et remuez. Incorporez ensuite les brisures de noisettes en réservant environ 2 cuillerées à café de brisure pour décorer (voir Astuce).

Sortez la bûche du réfrigérateur, placez-la sur une grille et coulez le chocolat au lait et aux noisettes sur la surface, puis lissez avec une spatule. (Si vous n’avez pas de grille, vous pouvez vous en sortir en coulant le chocolat sur la plaque avec le papier sulfurisé, mais vous devrez ensuite replacer votre gâteau sur une plaque ou un plat avec un papier propre.)

Réservez votre bûche pendant 24 heures au réfrigérateur. Sortez-là une bonne heure avant de déguster. Elle garde un bon goût et une texture optimale pendant 48 heures.

Passez de Joyeuses Fêtes ! 😉

Astuce :

J’ai choisi de laisser les deux extrémités avec la spirale visible que j’ai juste garnie en plaquant les brisures de noisettes réservées. Vous pouvez, si vous le souhaitez, napper intégralement votre biscuit roulé de chocolat aux noisettes, dans ce cas, incorporez toutes les noisettes, sans réserver les deux cuillerées.

Crédit photo @Delphinn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.