Te fatigue pas, ils ne mûriront pas… La liste des fruits non-climactériques

Les fruits « non-climactériques » et « climactériques », ça vous dit quelque chose ? Il est pourtant intéressant de bien les connaître car cela devrait influer sur notre façon de les acheter…

Un fruit dit « climactérique » est celui qui continue à mûrir après sa récolte (grâce entre autre à l’éthylène qu’il contient). Par opposition, on parle de fruits non-climactériques quand ils ne mûrissent pas après avoir été cueillis…

Vous commencez donc à comprendre pourquoi les connaître permet d’éviter de se tromper et de penser, devant un étal, qu’un fruit non-climatérique pourra s’améliorer dans la corbeille, au coin de votre plan de travail, dans votre cuisine.

Non ! Les fruits non-climactériques mûrissent uniquement sur leur arbre ou plan… Une fois récoltés, il faut donc les consommer au plus vite, car chaque jour, après récolte, ils ne font que se détériorer… comme les poivrons qui se flétrissent sans spécialement y gagner en terme de goût.

 

poivrons vieillissants

 

Parmi les fruits climactériques (ceux que l’on peut acheter un peu « verts » et qui mûriront à la maison), on cite :

  • banane
  • pomme 
  • poire
  • kiwi
  • tomate
  • melon
  • pêche
  • abricot
  • avocat

 

Parmi les fruits non-climactériques (ceux qu’il faut acheter à bonne maturation), on cite :

  • les agrumes (oranges, citrons etc.)
  • fraise
  • cerise
  • melon
  • ananas
  • poivron
  • concombre

 

Voilà, donc, de quoi vous aiguiller quand vous achèterez désormais vos fruits. Vous vous rappellerez ainsi qu’il est inutile de rêver sur la possible évolution d’un fruit non-climactérique et que cette promo alléchante sur des fraises toutes pâles 🍓 ou des ananas cueillis trop verts 🍍 et ballotés dans un cargo pour être soldés chez nous, ne vaut pas le détour. Car ils ne mûriront plus…

fraises

En conclusion, on ne le répètera jamais assez, mais les fruits, comme les légumes d’ailleurs, on les achète de saison, chez un primeur, bio de préférence et on essaie de privilégier les circuits courts…

 

Crédit photo @Delphinn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *