Le Trianon

Trianon

Le Trianon est un gâteau au chocolat – également appelé Royal au chocolat –  qui plaira à tous ceux qui aiment les desserts peu sucrés et légers. En effet, contrairement aux apparences, c’est bien la légèreté qui caractérise le Trianon au chocolat et aux croustillant praliné, lors de la dégustation… C’est un gâteau montage idéal pour les novices en pâtisserie. Il vous suffit d’un peu de méthode et d’organisation, et vous verrez comme il est facile à réaliser.

Cette recette, je l’ai dénichée et déchirée dans le magazine Marie-France du mois de juin 2018… Elle a le mérite d’expliquer simplement chaque étape. En outre, les ingrédients sont simples à trouver dans le commerce et peu coûteux.  Ne vous laissez pas impressionner par la longueur de ce pas à pas. J’ai privilégié les visuels, car je maintiens que même les débutants en pâtisserie peuvent oser le Trianon au chocolat.

Alors, foncez ! Lancez-vous ! Tous à l’attaque du Trianon…

 

RECETTE DU TRIANON

Ingrédients pour 6 à 8 personnes

Préparation 45 min. + Cuisson 20 min. + Réfrigération 4 heures

Outil :

  • 1 cadre rond pour gâteau de 20 à 25 cm. Seule la hauteur du gâteau variera.

Pour le biscuit dacquoise :

  • 90 g de blancs d’œufs (ou 3 blancs d’œufs moyens) > vous obtiendrez peut-être 100 g… c’est parfait !
  • 50 g de sucre en poudre
  • 60 g de poudre d’amande
  • 60 g de sucre glace
  • 20 g de farine

Pour le croustillant feuillantine :

  • 200 g de chocolat praliné
  • 120 g de crêpes dentelle

Pour la mousse au chocolat :

  • 25 cl de crème liquide entière
  • 200 g de chocolat noir à pâtisser

Pour le décor :

  • Cacao amer en poudre

 

Étape 1 : le biscuit dacquoise

Commencez tout d’abord par préchauffer votre four 180°C.

Montez ensuite les blancs en neige. Lorsqu’ils sont déjà fermes, ajoutez le sucre en poudre.

Puis, continuez à fouetter, jusqu’à obtenir une belle texture ferme, dite « au bec d’oiseau ».

Dans un bol, mélangez la poudre d’amande, le sucre glace et la farine.

Incorporez ensuite ce mélange de poudre dans les blancs d’œufs en neige, en vous aidant d’une maryse.

Pour mémo, on incorpore les poudres en pluie, plutôt en deux ou trois fois, et on remue délicatement en remontant la spatule de bas en haut.

On rabat ce qui est au fond sur le dessus, mais on ne « touille » pas, sinon on perd tout le côté aérien créé en montant les blancs en neige…

Il ne vous reste plus qu’à verser l’appareil à dacquoise dans votre cercle.

Je n’avais pas de cercle à disposition, j’ai donc opté pour le système D… comme Delphinn !

J’ai utilisé le cercle d’un moule à charnière (sans le fond), que j’ai posé sur une plaque en silicone, sur ma plaque de four.

Ce cercle faisait 26 cm. Pour un gâteau plus haut, utilisez un diamètre légèrement inférieur.

Enfournez, et faites cuire pendant 15 minutes à 180°C.

Le biscuit dacquoise doit être joliment doré.

Laissez-le ensuite refroidir, pendant que vous préparez le croustillant feuillantine.

Étape 2 : Le croustillant feuillantine

Préparez, à présent, le croustillant en mixant tout d’abord les crêpes dentelles, sans les réduire en poudre !

Si vous n’avez pas de robot, placez les crêpes dentelles dans un sachet congélation que vous refermez, puis passez un rouleau à pâtisserie par-dessus pour les écraser.

Dans le même temps, mettez le praliné à fondre au bain-marie.

Versez ensuite les crêpes écrasées dans le praliné.

Puis, remuez intimement le tout.

Tapissez ensuite le fond de dacquoise, en faisant en sorte d’étaler le croustillant en une couche homogène.

Puis, placez le moule au réfrigérateur. Le temps de préparer la mousse et de faire durcir le croustillant feuillantine.

Quand vous le sortez ensuite du froid, il a un aspect plus mat, comme ici :

 

Étape 3 : La mousse au chocolat

Voilà, c’est déjà la dernière étape… Pas trop compliqué jusqu’ici, non ?

Mettez le chocolat à fondre au bain-marie.

Pendant ce temps, montez la crème liquide en chantilly.

La petite astuce pour ne pas louper la chantilly 💡

Mettez le bol dans lequel vous allez la monter ainsi que le fouet au congélateur pendant quelques minutes.

Si votre crème n’était pas rangée au réfrigérateur, mettez-la aussi au congélateur pendant quelques minutes.

Ensuite, incorporez délicatement le chocolat fondu dans la crème chantilly.

Toujours le même principe pour incorporer : versez le chocolat en deux ou trois fois.

Entre chaque ajout, remuez doucement avec une spatule, en partant du bas, pour rabattre en haut.

Vous obtenez une belle mousse au chocolat.

Il ne vous reste plus qu’à verser la mousse au chocolat dans le moule, par-dessus la couche de croustillant feuillantine.

Lissez le dessus du Trianon. Puis placez-le au réfrigérateur pour 4 heures minimum.

Étape 4 : Finition décor

Sortez le Trianon du froid.

Retirez ensuite délicatement votre cercle.

À ce stade, plusieurs options s’offrent à vous, pour la finition.

Un glaçage miroir au chocolat, une couverture effet velours

–pour ceux qui ont un pistolet et déjà pas mal de maîtrise du sujet –

Ou tout simplement du sucre glace ou du cacao amer sur le dessus.

 

J’ai opté pour une généreuse couche de cacao amer, en laissant les bords volontairement irréguliers, tels que je le mangeais petite, pour mon anniversaire.

J’espère que vous oserez vous lancer dans la réalisation du Trianon…  N’hésitez pas à partager avec moi vos créations !

 

Gâteau Trianon au chocolat

 

Crédit photo @Delphinn

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.