Le clan des Borlotti

Borlotti… Ca vous parle ? Un nom qui claque genre patronyme sicilien ? 3 syllabes feutrées comme le chapeau des gangsters de Cinecittà ? Ou blason d’une grande famille romaine ?

Vous brûlez ! Car il s’agit bien d’une vieille dynastie italienne

La famille des Borlotti étant une variété de haricots secs qui allient beauté et délicatesse !

Borlotti cosses

 

Borlotti haricots

 

 

Borlotti haricots gros plan

 

On dirait des tableaux, non ?

Les Borlotti poussent lovés dans une cosse zébrée de rouge rosé et de blanc. Eux-mêmes constellés de tâches bicolores dans les mêmes tons. Ils affichent fièrement leurs couleurs sur les étals des contrées méditerranéennes. Italie, Corse, Provence…

Alors, comme je vous avais promis des recettes de la paresse, cette salade de haricots Borlotti ne devrait pas déroger à la tendance.

 

RECETTE DE HARICOTS BORLOTTI EN SALADE

 

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 500 g de haricots avec les cosses donnent environ 270 g de haricots borlotti secs, une fois écossés. C’est une portion idéale pour une entrée pour 4 personnes.
  • Tomates : soit une ou deux grosses tomates anciennes, sinon une belle grappe de petites tomates de pays.
  • Une dizaine de feuilles de basilic
  • 1 à 2 gousses d’ail rose (selon votre goût)
  • fleur de sel
  • poivre au moulin
  • vinaigre balsamique blanc ou noir
  • huile d’olive vierge extra

 

Réalisation :

  1. Le plus « long » sera d’écosser les haricots. Personnellement, j’adore ça ! A chacun ses névroses 🙂
  2. Admirez ensuite comme la nature peut faire des miracles. C’est le moment pour les stressés des villes de faire une séance de respiration relaxante, de pratiquer une minute de méditation, ou de faire une pause en mode « digital détox ». On a dit « recette farniente », alors ne faites rien et délectez-vous de la beauté de cette légumineuse. Car, il va falloir ensuite la cuire et dire au revoir au tâches bigarrées. En effet, les Borlotti vont perdre leurs beaux atours une fois ébouillantés.
  3. Mettez les haricots secs à tremper un bon moment. Les puristes des légumes secs vous conseillerons de les laisser tremper « toute une nuit », moi je me contente de les immerger une paire d’heures dans de l’eau froide. Lorsque le temps me fait défaut, alors je les rince à l’eau clair et procède à leur immersion juste le temps de préparer les autres ingrédients. Il paraît que plus le trempage est long, plus ils seront digestes…
  4. Dans une grande casserole, portez un grand volume d’eau salée à chauffer. Plongez les haricots secs dans l’eau bouillante et faites les cuire pendant une bonne quarantaine de minutes. Le mieux, c’est de les goûter (sans se brûler)  au terme de ce temps de cuisson. S’ils sont encore très farineux, prolongez encore de 5 à 10 minutes. Les haricots borlotti sont connus pour leur texture assez fondante et leur goût délicat.
  5. Quand la cuisson vous satisfait, débarrassez les haricots dans une passoire. Puis, jetez une grosse quantité de glace par-dessus. A défaut de glace, faites couler de l’eau froide sur les haricots égouttés afin d’en arrêter la cuisson et pour les aider à refroidir rapidement.
  6. Disposez ensuite les borlotti froids dans un plat de présentation. Procédez maintenant au Dressage.

  7. Sur une planche à découper, taillez de petits dés de tomates. Idéalement, choisissez une tomate charnue(type tomate ancienne) dont vous pouvez enlever la peau et prélever de beaux dés de chair. Si vous ne trouvez pas de grosse tomate, choisissez alors de belles tomates cerises ou grappes. Parsemez votre plat de morceaux de tomate.
  8. Ciselez quelques feuilles de basilic frais par-dessus la salade.
  9. Otez le germe de l’ail. Ciselez-le, ou pour les plus paresseux, écrasez-le au presse-ail.
  10. Salez avec de la fleur de sel, puis donnez quelques tours de moulin à poivre
  11. Arrosez d’une belle rasade de vinaigre balsamique (blanc ou noir).
  12. Pour finir, zébrez généreusement le plat avec un filet d’huile d’olive vierge extra.
  13. Servez avec un bon pain de campagne et régalez-vous !

Borlotti en salade 2

 

Un borlotto… Des borlotti… Vous trouverez peut-être ces haricots au singulier ou au pluriel. Ici, en Provence, c’est plutôt sous le nom de « Coco Rose » qu’on les achète. Enfin, pour ceux qui vivent dans des pays anglo-saxons, partez alors à la recherche du « Cranberry bean » en référence à ses marbrures rosées.

Et si vraiment… mais seulement si, vous ne trouvez pas ces haricots en cosses fraîches, alors rabattez-vous sur les conserves. En Italie on en trouve de très bons. En France, la marque Bonduelle semble être la seule à proposer ces haricots roses. Mais, je dois vous avouer que je ne les ai jamais goutés ayant la chance de vivre en Provence où je les trouve de la fin du printemps au début de l’automne.

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *