Les moules marinières super faciles

Moules_Marinières

À la maison, les moules marinières s’imposent quand on veut casser la routine, savourer des coquillages et surtout préparer un super menu en très peu de temps…

En préparant des moules, en plus, on a bonne conscience ! Riches en iode, en protéines et en oligo-éléments, elles offrent la possibilité d’un plat très équilibré. À la fois nourrissant et faible en calories… Bon, ça c’est avant d’ajouter des frites croustillantes et un petit verre de vin blanc… Mais pour les plus courageux qui réussissent à les consommer sans à-côtés, c’est un sans-faute.

 

RECETTES DES MOULES MARINIÈRES SUPER FACILES

Avant-propos : les moules marinières classiques se préparent avec des échalotes. J’aime bien aussi, le goût de l’oignon rouge. Je fais donc en fonction de ce que j’ai en cuisine le jour J. En revanche l’oignon paille est un peu trop sucré pour cette recette. J’utilise uniquement des moules de bouchot.

Ingrédients pour 2 personnes (en plat principal – belle portion)

  • 1,4 kg de moules (personnellement j’utilise les moules de bouchot de la baie du Mont Saint-Michel) 😀
  • 12 cl de vin blanc sec
  • 4 belles échalotes ou 1 oignon rouge
  • 1/2 bouquet de persil
  • Poivre au moulin
  • Huile d’olive
  • 30 g de beurre

Pour accompagner :

  • Environ 300 g de frites allumettes au four pour les plus pressés 🍟, sinon des frites maison c’est encore mieux !

 

Ci-dessous, lien pour télécharger la liste des courses pour cette recette…

Liste-des-Ingrédients-RECETTE-DES-MOULES-MARINIÈRES-SUPER-FACILES.pdf (3 téléchargements)

 

La recette pas à pas :

Étape 1 : Nettoyer les moules

Cette étape peut s’avérer plus ou moins longue selon l’état dans lequel vous achetez les moules. Voici comment je procède pour nettoyer et trier les moules avant de les cuisiner.

Je verse tout d’abord les moules dans un très grand volume d’eau froide. Pour un volume de plus d’un kilo, je prends une casserole d’environ 5 litres de contenance. Si possible, je laisse couler un filet d’eau froide pour que l’eau circule et rince bien les moules. Ensuite, je les transfère dans une passoire, AVEC LES MAINS ! Ne versez pas les moules dans la passoire car l’eau est chargée en sable et de cette façonne sable reviendrait de nouveau dans les moules. Puis, je rince la casserole afin d’en retirer tout le sable. Je la remplis de nouveau avec de l’eau froide.

Là, je commence alors le « tri sélectif ». Cette étape est cruciale pour retirer les éventuelles mauvaises moules (et il y en a toujours). À ce stade, les moules doivent encore être vivantes. Il faut s’assurer de retirer les moules mortes.

Comment détecter les moules mortes ?

  • Ce sont déjà toutes les moules cassées, ou auxquelles il manque un bout. 
  • Ce sont aussi celles qui sont ouvertes et qui ne se referment pas lorsque vous insérez la pointe d’un couteau et que vous piquez le mollusque à l’intérieur.

Pour toutes ces moules, une seule solution : LA POUBELLE !

Mauvaises_Moules

Chaque fois qu’une moule est bonne, je la nettoie en enlevant d’abord les barbes éventuelles. La barbe, c’est la partie filandreuse qui dépasse souvent entre les deux coquilles. Il suffit de l’attraper et de la tirer pour qu’elle s’en aille, puis de la jeter. Ensuite, j’enlève les bernacles. Ces petits coquillages fixés sur les moules. Pour les retirer, la lame d’un couteau passée entre la coquille de la moule et les bernacles suffit.

Replacez chaque moule propre dans l’eau froide. Laissez les moules dans l’eau froide le temps de préparer les ingrédients pour la cuisson.

 

Étape 2 : La préparation des moules marinières

Une fois le nettoyage terminé, ça va très vite ! Pelez les échalotes ou l’oignon, puis coupez-les finement. Équeutez le persil et ciselez-le au couteau. Vous devez avoir environ 2 poignées de persil (1/2 bouquet).

Retirez les moules de l’eau et tenez-les prêtes, à côté de vous, pour les faire cuire.

Faites chauffer un trait généreux d’huile d’olive dans une grande cocotte (ou une sauteuse), à feu vif. Quand l’huile est bien chaude, versez les échalotes – ou l’oignon- et faites suer (revenir sans coloration). Versez alors les moules dans la cocotte et remuez avec une grande cuillère en bois ou une spatule. Laissez-les s’ouvrir pendant 1 à 2 minutes, puis versez le vin blanc et une poignée de persil. Donnez alors quelques tours de moulin à poivre. Remuez, puis couvrez et laissez cuire environ 10 minutes à feu moyen.

Cuisson_Moules_Marinières

Au terme des 10 minutes de cuisson, retirez le couvercle. Remuez le tout. Puis, ajoutez le beurre et laissez-le fondre. Remuez de nouveau et parsemez du persil fraîchement ciselé restant.

C’est prêt ! Vos moules marinières sont prêtes à être dégustées.

Moules_Frites

Mon conseil : 

Servez ces moules marinières avec des frites croustillantes. J’ai toujours, au congélateur, un paquet de frites à cuire directement au four. Elles sont faciles à préparer, 15 à 20 minutes dans un four très chaud. L’avantage c’est que, sans friteuse, il n’y a pas de mauvaises odeurs dans la cuisine. Pour un timing optimal, je me cale sur le temps de cuisson des frites pour savoir quand démarrer la cuisson des moules.

Mon péché mignon, c’est de boire un verre de Pouilly Fumé avec ces moules marinières… À consommer avec modération, bien entendu !

 

Crédit photo @Delphinn

Vous aimerez aussi...

8 comments

    1. Bonjour Ascia,
      Effectivement, avec des frites maison faites c’est encore mieux ! Malheureusement, nous n’avons pas toujours le temps de tout faire de A à Z dans nos vies stressées. Merci pour votre attention assidue à mon blog. Bien cordialement, Delphinn

    1. Bonjour,
      Je viens de vous répondre par email. Aucun commentaire à votre nom ne m’a malheureusement été soumis. Les posts sont tous les bienvenus. Critiques comme compliments. Je suis dans l’obligation d’utiliser un modérateur pour les commentaires, afin de faire le tri dans toutes les pubs, et aussi pour enlever toute propagande, commentaire pornographique ou haineux. Depuis Octobre, mon blog a été submergé de Spam et nous avons du faire un reboot du modérateur. Il se peut que des messages ait alors été perdus. De quand datait votre commentaire ? Je vous confirme donc qu’aucun post (dans la mesure où celui-ci rentre dans les limites autorisées par les conditions d’utilisation de mon blog) ne dérange et je prends le temps de répondre à tous.
      Ce blog est un espace de convivialité que je tiens bénévolement avec beaucoup de bienveillance. Je vous invite donc à reposter votre commentaire et vous saurai gré de ne pas remettre en cause mon honnêteté.
      Très cordialement
      Delphinn

      1. je renouvelle les termes de mon commentaire de ce matin :
        1° pas grand chose d’originale dans cette recette qui est en 500 000 exemplaires sur une interrogation sur Googl.
        2° vous précisez : » J’utilise uniquement des moules de bouchot » pourquoi ?

        1. Ravie de recevoir votre commentaire et de le publier immédiatement.

          1/ Rien d’original, il est vrai, mais dans quelques jours, je souhaite proposer une recette qui permet d’utiliser les moules restantes. Si vous souhaitez une recette à base de moules plus originales, je vous invite à consulter celle des pâtes aux moules dont voici le lien : recette des pâtes aux moules . En outre, il se trouve que l’on m’a déjà demandé à plusieurs reprises de publier la recette de ces moules marinières. Désolée que cette recette -toute simple- je vous l’accorde vous déçoive. Je n’ai pas l’intention – ni la prétention- via mon blog de proposer uniquement des créations. D’ailleurs, je partage tout aussi bien un coup de cœur pour un livre de cuisine, qu’une recette que j’ai découverte lors d’un voyage. Aujourd’hui, c’est une recette toute bête de « ménage ».
          2/ Il est vrai que je n’ai pas spécifié pourquoi j’utilise des moules de bouchot. C’est par goût, tout bêtement, je vis dans une région où l’on trouve principalement les moules espagnoles que je trouve beaucoup trop grosses pour cette recette.

          Enfin, si vous avez un blog, ou que vous souhaitez partager avec nous votre recette des moules marinières, vous êtes toujours le/la bienvenu(e).

          Voilà, j’espère avoir répondu à vos questions.
          Bonne fin de journée

          Delphinn

          1. les bouchots sont des supports de culture et n’influence en aucun cas le goût des moules ! C’est son terroir, l’amplitude des marées ou sa variété qui donne son goût, soit à des moules de bouchot pour la baie du Mt Saint Michel, les moules de cordes, les moules de Bouzigues élevées en suspension de l’étang de Thau..,
            les moules d’Espagne comme les moules de Hollande sont des variétés plus grosse et moins goûteuses.
            Pour moi les moules de pêche sont nettement meilleures que les moules d’élevage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *