Cette passata, on ne s’en lasse pas …

Voici, comme promis, la recette de la « passata di pomodoro » (sauce tomate à l’italienne) que je fais toute l’année. C’est la version simple, pour tous les jours et tous les mois de l’année.

 

Passata di pomodoro @Delphinn

Quand viendra l’époque des tomates gorgées de soleil, nous verrons comment faire une passata de A à Z. Pour l’heure, notre sauce tomate à l’italienne se fera à partir de purée de tomate en bouteille. 

La seule véritable difficulté (et vous verrez qu’elle n’est pas insurmontable) est de vous procurer des purées de tomates italiennes. J’ai deux marques de prédilection : Mutti ou Cirio. Les deux firmes italiennes se disputent le marché de la tomate sous toutes ses formes depuis la moitié du 19ème siècle, l’une à Parme (Mutti), l’autre à Bologne (Cirio).

J’ai essayé plusieurs fois avec des purées de tomates françaises mais je n’obtiens jamais le même goût que ma passata de Rome faite à base de purées de tomates du pays.

Une chance : les produits Mutti et/ou Cirio sont désormais distribués dans presque tous les grands supermarchés français.

 

 

RECETTE DE LA PASSATA SIMPLE

  • 1 bouteille de purée de tomate (700g)
  • 1 cuillerée à café rase de sucre
  • quelques feuilles de basilic frais (vous pouvez parfois trouver des bouteilles de purée de tomates avec des feuilles de basilic dedans)
  • 3 gousses d’ail pelées 
  • 2 piments oiseau 
  1. Versez la purée de tomate dans une casserole moyenne à fond épais. Rincez la bouteille avec un fond d’eau du robinet (environ 5cl) que vous secouez dans la bouteille de verre pour récupérer toute la pulpe de tomate sur les parois. Versez le tout dans la casserole.
  2. Ajoutez les gousses d’ail pelées, le sucre, les piments oiseau et le basilic et mettez à chauffer à feu doux pour obtenir un léger frémissement. Mieux vaut couvrir avec un couvercle car la sauce tomate a tendance à gicler. Surveillez bien le démarrage de la cuisson afin de vous assurer que la sauce ne bout pas. Elle doit frémir c’est tout. Remuez régulièrement, jusqu’à ce que la sauce ait réduit d’un peu moins du tiers. Retirez le couvercle et laissez s’évaporer l’eau qui peut parfois se déposer sur la sauce avec la condensation. Retirez du feu
  3. Cette sauce peut être utilisée en direct, comme sur des gnocchis de pomme de terre (recette en cliquant sur le lien), soit être réservée au frais dans un bol recouverte d’un film alimentaire pour une utilisation ultérieure.

Remarque : L’idée de la recette est d’aromatiser la purée de tomate avec l’ail, le piment et le basilic > d’où une cuisson plutôt lente pour laisser infuser et compoter le tout. Si vous avez un gros bouillon baissez votre feu. Il n’y a pas de timing précis à donner car les feux sont très différents et le temps variera beaucoup en fonction. Le plus calmement et le plus longtemps c’est mieux. Attention tout de même à ne pas trop laisser réduire. Cela doit rester une sauce que vous pouvez verser.

Option : Vous pouvez ajouter un trait d’huile d’olive pendant ou à la fin de la cuisson. Personnellement je ne trouve pas que cela apporte grand chose au goût. Je préfère ajouter un filet d’huile d’olive à cru comme touche finale, alors que la passata non grasse a été versée sur les pâtes ou les gnocchis.

 

Crédit photo de couverture @Delphinn

Crédit photos produits : marques Mutti et Cirio

Vous aimerez aussi...

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *