Dîner de Kifs !

Ce livre est une bombe ! Coup de cœur absolu pour le « Dîner de Kifs » de Florence Servan-Schreiber ! A vrai dire je n’ai pas souvenir d’avoir dévoré un livre de cuisine à cette vitesse, ni de m’être régalée de toutes les recettes essayées (car je les ai presque toutes testées !).

Dîner de Kifs mis en scène par Delphinn

Il faut dire que Florence Servan-Schreiber est une touche-à-tout qui réussit tout ce qu’elle entreprend. Formée à la psychologie humaniste et au développement durable, elle est formatrice, conférencière, chroniqueuse, journaliste et désormais chef !

« Dîner de kifs » n’est pas son premier ouvrage.

Il reprend le concept de ‘kifs’ déjà développé dans son livre de développement personnel « 3 kifs par jour », sorti en 2011. Sa vision de la cuisine, elle l’a développée dans une excellente émission : « Mes recettes qui font du bien » sur Cuisine+ (chaîne désormais fermée). J’aimais beaucoup le ton incisif et les couleurs pastel, mais je dois l’avouer, à l’époque, je n’avais jamais franchi le pas ni testé aucun des plats alors prodigués. Il me manquait toujours un ingrédient et surtout une bonne dose de volonté à me renouveler.

Alors pourquoi ce « Dîner de kifs » est-il vraiment réussi et en quoi apporte-t-il vraiment quelque chose à la cuisine ?

Je vous répondrai en vous citant la définition du terme « kif » donnée par Florence Servan-Shreiber dans « 3 Kifs par jour » et en reprenant pêle-mêle les mots forts.

« Instant, situation, interaction, événement, perception ou émotion provoquant une sensation d’agrément, d’aise, d’amour, d’amusement, de bien-être, de bienfait, de chance, de création, de bonheur, de conscience, de complicité, de charme, de contentement, de délectation, de gourmandise, de distraction, de sens, de connexion, d’euphorie, d’expression, de fantaisie, de félicité, de grâce, de gaité, de joie, de jouissance, de récréation, de satisfaction ou de volupté pour lequel on éprouve de la gratitude« .

La complicité, Florence Servan-Schreiber, l’instaure dès le départ.

Si elle écrit, ce n’est pas pour s’imposer en nouvelle étoile de la gastronomie mais bien pour partager avec nous sa vision d’une cuisine positive, l’intérêt de choisir son alimentation et les ingrédients indispensables dans notre placard ou notre réfrigérateur. L’auteure est généreuse en explications, soucieuse que l’on comprenne le sens de sa démarche et c’est une introduction passionnante de 45 pages qui ouvre le livre.

Le sens, vous l’aurez compris, est ce qui me guide depuis toujours. Sens des mots, sens d’une recette. Comprendre pourquoi un chef va décider de suivre telle ou telle direction. Le sens c’est aussi l’authenticité d’une recette et, dans ce livre, croyez-moi, pas de triche, tout « fonctionne ».

Une fois lancé, on se rend très vite compte que c’est la récréation qui domine.

Oubliée la cuisine plan plan et les recettes répétées d’une semaine sur l’autre comme un automate. Avec « Dîner de Kifs », Place à la distraction, à l’amusement, au lâcher-prise, à l’expression, à la création et à la fantaisie ! Et je conseille cet ouvrage à tout le monde, débutants comme confirmés. Cela vous fera un super nettoyage de printemps dans votre tête, balayera vos habitudes et fera souffler un vent moderne et souvent exotique dans votre cuisine.

Le bouquet final d’émotions arrive à la dégustation : satisfaction d’avoir réussi. Gaité, joie, délectation et gourmandise tellement les saveurs sont bonnes. Et sentiment très net que cette cuisine est bonne pour la santé et contribue à notre bien-être.

Cette fois, à la lecture de ce livre, j’ai décidé d’essayer et je me suis littéralement jetée à l’eau.

Après avoir lu le préambule, j’ai d’abord survolé les recettes et établi la liste de tous les ingrédients qui me manquaient : huile de sésame, graines de sésame, tahini, riz japonais… Une fois parée, je me suis lancée et j’ai vraiment kiffé et fait kiffer tout mon entourage.

Depuis quelques années, nous sommes tous plus conscients du besoin de préserver la nature, mais aussi notre équilibre et notre capital santé. Ce livre s’inscrit donc dans cette mouvance d’une cuisine plus raisonnée, naturelle et exempte de produits industriels. La protéine animale est encore présente mais de nombreuses recettes sont végétariennes. Florence Servan-Schreiber y apparaît moins didactique que dans ses émissions télévisées. Elle fait preuve d’un plus grand lâcher-prise créatif. On sent qu’elle endosse désormais sa veste de cuisinière, non chef, sans douter de sa légitimité. Elle nous communique sa joie de vivre et son optimisme. Très vite, vous trouverez vos marques et comprendrez qu’il y a vraiment encore de la place dans notre gastronomie pour cette cuisine heureuse.

florence-servan-schreiber_1

Livre - "Dîner de Kifs" de Florence Servan-Schreiber
Livre – « Dîner de Kifs » de Florence Servan-Schreiber

 

 

Vous trouverez, ci-dessous, un aperçu de mes dîners (ou déjeuners !) de kifs favoris, d’après le livre.

>>>Demain, j’essayerai une recette inédite de l’auteure, le taboulé au quinoa. Celle-ci ne figure pas dans ce recueil, mais qui est une de mes préférées !

Alors courrez acheter « Dîner de kifs » de Florence Servan-Schreiber, faites le plein d’épices et de légumineuses et partagez avec moi vos réalisations

 

Portrait et couverture de livre : Crédit photo Sandra Mahut

Diaporama : Crédit photo Delphinn

Vous aimerez aussi...

4 comments

  1. Je ne sais pas si Dîner de Kifs est bon pour la santé..je vais tester…
    Mais une chose est par contre certaine, ton blog est un kif de lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *